Journée d'étude - "L'internationale de la photographie sociale - les réseaux transnationaux dans le Paris des années 1930 "

Publié le 21 février 2017 Mis à jour le 21 février 2017

Journée d'étude organisée par Christian Joschke et Max Bonhomme (HAR).

Date(s)

le 3 mars 2017

Lieu(x)
INHA - Salle Vasari
2, rue Vivienne, 75002 Paris
L’arrivée d’une jeune génération de photographes venue de toute l’Europe a inscrit le Paris des années 1930 dans des réseaux internationaux de la photographie sociale. Aussi furent éditées, vues et discutées les productions visuelles de nombreux pays. Les photographes furent associés aux organisations culturelles de la gauche internationaliste et anticolonialiste, contribuant à faire de Paris tout à la fois une caisse de résonance des transformations du monde et un haut-lieu de débats sur les rapports entre les images et la politique.

Cette journée d’étude s’inscrit dans la suite de celle du 25 mars 2016 sur la « photographie comme arme de classe » et s’intéressera tout particulièrement aux circulations transnationales et aux transferts culturels dans la gauche des années 1930.

Elle est organisée dans le cadre du projet « Captures du monde social. Photographie sociale et documentaire des années 1930 », mené conjointement par le HAR EA 4414 (Université Université Paris Nanterre – Nanterre – La Défense), le EPHA EA1040 (Université Paris 8) et le Centre Pompidou. Elle béné cie d’une aide de l’ANR au titre du programme Investissements d’avenir (ANR-10-LABX-80-01)

Le programme de cette journée est disponible sur la page suivante : http://www.captures.labex-arts-h2h.fr/content/la-photographie-comme-arme-photographie-sociale-et-documentaire-dans-les-ann%C3%A9es-30

Pour plus d’informations sur le projet, veuillez consulter le site www.captures.labex-arts-h2h.fr



Mis à jour le 21 février 2017